Pics de Madamète et de Gourguet en boucle 16 mai 2017

Neuf randonneurs au départ de cette nouvelle rando qui nous conduit dans la réserve du néouvieille: La route des lacs est ouverte jusqu’au lac d’Aubert, beau prétexte pour revisiter cette magnifique région lacustre à l’abri de la foule estivale.

8h50 début du périple qui doit nous conduire au col de Madamète, puis au Pic de Madamète avant de gagner le col de Tracens, la traversée de l’immense terrain vallonné en direction du col de Barèges d’où nous gravirons le Pic de Gourguet. Retour par le franchissement du col d’Aumar qui nous ramène au lac d’Aubert, notre point de départ.

 

La neige est peu présente en ce début de rando, pourtant nous choisissons d’emporter crampons et raquettes. Le versant nord coté Barèges peut réserver de mauvaises surprises….La suite nous donnera raison.

 

 

Montée sans encombre jusqu’au col de Madamète par des vallons successifs. La seconde partie de l’ascension du pic de Madamète dans la neige et sur une pente redressée s’avale malgré tout sans crampons grâce à de généreuses traces en neige molle.

 

 

 

Au sommet beau panorama tel que nous les aimons: Pic du Midi, Pic du néouveille et tant d’autres….

Courte pause en raison de l’horaire déjà avancé et descente au nord vers le col de Tracens dans une neige portante. Abandon de la montée au Pic de Tracens pourtant initialement envisagée. Equipés de nos raquettes, descente puis traversée de  l’immense vallon en direction du Col de Barèges. A l’aplomb du Pic de Gourguet, changement de programme pour une ascension directe de la raide face nord. Bel exercice physique pour tous.

Au sommet, vers 13h, opération repas bien méritée.

Reprise de notre tour par une descente dans l’herbe exposée sud ouest, puis « petite grimpette pour franchir le col d’Aumar où règne le grand tétras. (nous n’en avons pas vu!!!)

Descente sur le lac d’aumar que nous contournerons longuement pour retrouver nos véhicules laissés au lac d’Aubert.

 

 

Belle journée pour tous pour laquelle nous ne disposons pas des habituelles données trajet du GPS. A la louche, 16 kilomètres au moins et 1200m de dénivelé environ. La météo sera restée agréable même si le grand bleu n’était pas de mise.