Trek Béarn 17 au 24 Septembre 2017

Dimanche 17 Septembre
Voyage vers le refuge de l’Abérouat à 1450m d’altitude dans le cirque de Lescun.
Accueil plutôt sympathique, le reste le sera moins….le repas en l’occurence.
Première belote de retrouvailles !!!

Lundi 18 septembre
Début effectif de notre semaine de marche par un objectif ambitieux compte tenu de la météo médiocre au réveil : le pic d’Anie 2504m.
Il pleut à notre départ. Au loin, la neige est bien présente dés 2000m environ.
Nous sommes venus pour marcher ??? alors marchons !!!
Protégés de nos ponchos, c’est à un rythme d’enfer que nous quittons le refuge, rythme que nous devons à notre guide improvisé du jour, Jean Yves, berger de son état sur les pentes de l’Anie. Il nous invite à le suivre avec insistance et nous en comprendrons mieux la raison à sa cabane dite de « lagne ». Sur place, dégustation de fromage de brebis d’estive de sa confection…Comment résister ? Ainsi donc, nous voilà tous à la recherche des euros nécessaires à l’achat. Nous repartons tous avec des fromages variant entre 1 et 3,5 kilos….pas prévu avant l’ascension !!!
Nous nous rapprochons de la voie normale par un itinéraire hors sentier. Aux environs du col d’anie, la neige tient au sol. Nous sommes à 2000m. Restent donc 500 mètres que nous parcourons dans la neige sans souci particulier. Au sommet, dans les nuages, nous devons renoncer à la vue pourtant superbe d’après les topos…Vent frais, rapide déjeuner et retour vers le refuge de l’abérouat.
Repas encore médiocre mais ambiance de feu à la belote !!!

Mardi 19 Septembre
Aujourd’hui meilleure météo : le ciel se découvre, la journée sera sèche…
8 heures : départ du refuge avec toutes nos affaires puisque nous ne revenons pas le soir.
Direction le parking de Lamary 1700m pour une visite du massif d’Ansabère. Montée par le col de Pétragème puis plein ouest vers le pic en passant sous les fameuses aiguilles d’Ansabère. La météo est désormais complice de notre belle journée, suggérant une boucle par un petit parcours de crête facile jusqu’au port d’Ansabère où nous plongeons vers le parking. 1500m de dénivelé au total et un paysage rocheux superbe.
Installation au gîte « La garbure » à Etsaut. Nom prémonitoire d’un excellent niveau de restauration : deux immenses plats de salade, Roti de porc conséquent servi sur une planche à découper, frites, et dessert….Le niveau remonte !!!!
Soirée conclue par un débat sur le programme à venir : Finalement ce sera une boucle réalisée sur quatre jours qui est retenue.

Mercredi 20 Septembre
Départ à 7h30 du gîte pour la partie itinérante du séjour. Après une dépose des randonneurs, une voiture est redescendue au départ du chemin de la Mature pour notre retour.
9h15 départ toute crête vers le refuge d’Ayous. 500M de dénivelé pour gagner de l’altitude au pic de l’Arnasse 2141m, altitude que nous ne quitterons plus de la journée sous le règne bienveillant de l’astre du jour. Les mains sont parfois utiles pour garder le contact avec la crête par le pic de Bénou 2271m, le pic de Belonseiche 2297m. Repas au pas de Aoudas 2202m avant une traversée du Pic des Moines à 2348m. Descente vers le col de beille avant une descentre vers le lac bersau pour gagner le médiocre refuge d’Ayous (Hébergement exigu et repas insuffisant pour 47,50e!!!)
Belle journée dans un cadre dominant avec vue permanente sur l’Ossau.

Jeudi 21 Septembre
Etape de transition pour rejoindre le refuge de Pombie au pied de l’Ossau, notre « proie » du lendemain…8h30 départ par les lacs bersau et castérau. Descente vers la cabane de cap de pount 1643m. La journée va véritablement commencer içi : 800 mètres à prendre en retenant l’option Pic de Peyreget au passage du col de même nom. Le soleil, omniprésent, nous régalera toute la journée, peut être pour « s’excuser »  de son absence du lendemain. Car oui, la météo du lendemain pour l’Ossau s’annonce peu engageante.
Aller retour au pic de Peyreget et refuge de Pombie 2032m pour la soirée étape du jour.
Bon accueil, douche très très froide, et bon repas précédé d’un punch maison offert !!!
La météo, voilà la question de la soirée : Le gardien confirme nos craintes à 21h à la consultation des dernières prévisions. Un créneau en matinée suivi d’une dégradation avec pluie.
Concertation rapide pour une décision sage : Nous ne ferons pas le Pic du midi d’Ossau demain, Pic qui nécessite le recours aux mains et au rappel à la descente.
Emergence d’un plan B destiné à reprendre les voitures en une seule journée : Nous partirons par le col du Soum de Pombie puis descente dans le cirque d’Anéou, montée dans un vallon facile pour gagner la crête qui nous ramènera au dessus du col de Somport. 7 heures d’après le gardien.

Vendredi 22 Septembre
Privés d’Ossau, nous quittons le refuge à 7h30 sous un ciel menaçant. Col d’Anéou puis col d’Atsun sous la pluie. Descente à la station du même nom et enfin le Somport. 7 heures nous avait on dit ?? Nous avons mis 4h40 !!! La météo nous a bien aidés….
Au col, trempés, nous prenons un repas chaud bien mérité. A l’issue retour au gîte à Etsaut , notre refuge « chéri » aux prestations impeccables.
Notre programme est donc bouleversé par cette journée pluvieuse mais de nouveaux plans s’annoncent pour les deux jours ensoleillés qui nous attendent : Le pic et la table des trois rois pour Samedi et une boucle au dessus de notre village pour découvrir le chemin de la Mature, taillé dans la roche pour Dimanche jour de retour.

Samedi 23 Septembre
Départ à 8 heures pour une journée qui s’annonce magnifique.
Parking Sanchèse et direction Ouest puis sud vers le pic des Trois rois par la voie normale.
Rencontre avec deux chiens, gardiens de troupeaux, plutôt efficaces et dissuasifs !!
Passage au col de Lhurs puis paysage torturé constitué de rochers et de failles successives  jusqu’au pied du pic. Une cheminée invite à l’usage des mains et nous débouchons au sommet à 2440m.
Retour au col et repas à la table des trois rois : ça ne s’invente pas !
Itinéraire bis pour la descente pour une boucle dont nous sommes friands. Au col de Lhurs, plein ouest par une pente plutôt raide et rapide qui nous conduira au lac de Lhurs à 1700m.
Sentier facile pour regagner les voitures puis le gîte.
Là encore, joli sommet à tendance montagnarde bien marquée dans un environnement minéral bien affirmé.
Dernière soirée au gîte dont le niveau de prestations ne faiblit pas…YES !!!!!

Dimanche 24 Septembre
Petite boucle de 3h30 environ au dessus de notre gîte pour parcourir une partie du chemin de mature, dont le tracé dans la roche est impressionnant. : Les gorges en contre bas sont en effet bien profondes…
11h30 aux véhicules, décision est prise de rouler jusqu’à Oloron où un repas de fin de séjour est pris dans la bonne humeur générale.
Retour à Toulouse avec des images plein la tête, de beaux souvenirs de montagne partagés dans la convivialité.